Blog

INTERVIEW DE OLIVIER OU « OLS »

Photo de PATRICIA MERER, merci.

 

Qui es-tu ?
Je m’appelle Olivier Le Scanf, plus connu au hand avec le surnom de Ols. J’ai 50 ans, 2 enfants. Je suis chef de projets informatiques. Au club depuis 22 ans, j’arbitre pour Ergué depuis 13 ou 14 ans.

Ce que tu aimes dans le sport et pourquoi le handball ?
J’aime me dépenser et me lancer des défis. Malgré mon faible niveau, je fais de la course à pieds et je me lance sur des trails parfois longs.
Côté sport collectif, je suis tombé dans le hand par hasard à 14 ans lors de la création d’une équipe de gars à Plouvorn d’où je viens. C’est devenu une famille : les entraînements, les matchs mais aussi les soirées, les copains, les vacances, etc …
J’aime la compétition et, encore aujourd’hui, quand je rentre sur le terrain, l’objectif est la victoire. Je comprends ceux qui le pratiquent mais je n’imagine pas jouer le hand en loisir.

Ton équipe préférée et joueur(se) ou arbitre?
Mon équipe préférée est le H de Nantes. Côté joueur, je n’ai pas de nom qui vient mais je préfère les créateurs aux finisseurs. Je préfère la magnifique passe au tir qui marque le but.

Pourquoi être arbitre ?
Par nécessité pour le club, j’ai commencé à 16/17 ans. Pour l’anecdote, j’allais arbitrer en mobylette. Mon premier match était en extérieur. Les dirigeants ont balayé l’eau sur le terrain pour pouvoir jouer. On a changé 3 fois de ballon parce qu’il finissait sur l’herbe mouillée autour du terrain.
J’ai arbitré quelques années avant d’arrêter pour raisons professionnelles.

Ton parcours d’arbitre ?
J’ai repris ensuite à Ergué là encore par nécessité vers 2007, je crois. Après une courte formation (de mémoire une petite conversation entre le responsable de la Commission Départementale d’Arbitrage de l’époque, Alex et moi), j’ai repris le sifflet.
J’ai officié en départemental avant de monter en régional après avoir sollicité la CDA. J’ai été suivi plusieurs fois en régional ce qui m’a permis de progresser jusqu’au plus haut niveau régional en arbitre individuel (prénat fille et excellence gars).
En 2014, je me suis associé à Pascal Piotrowski de Dirinon pour former un binôme. Ensemble, nous avons évolué jusqu’à arbitrer en N2 Féminine et Prénationale masculine.

Quels matchs arbitres-tu aujourd’hui ?
Nous arbitrons sur toute la Bretagne. Essentiellement en seniors. C’est équilibré entre masculin (excellence région et pré national) et féminin (nationale 3). Nous arbitrons entre 20 et 30 matchs par saison (19 matchs cette saison avant le confinement)

Combien d’arbitres êtes-vous sur ta catégorie et est-ce qu’il y a autant de femmes que d’hommes ?
Je ne connais pas le nombre d’arbitres mais je pense qu’il y a plus d’hommes que de femmes.

Comment se déroule la saison d’un arbitre ?
A l’intersaison (fin juin-début juillet ou fin août-début septembre), on a un regroupement obligatoire des arbitres. Il consiste à nous informer des nouveautés du règlement et à nous rappeler les règles prioritaires. Ce regroupement est l’objet de tests : un test écrit sous forme de QCM et un test physique.

Quel arbitre es-tu ? Plutôt du style à laisser jouer ou faute c’est faute….
J’aime bien laisser le jeu se dérouler. Je pense que je ne sanctionne pas beaucoup (pas assez ?).

ce que tu tolères le moins sur un terrain ou en tribune et ce que tu siffles le plus souvent ?
Je n’aime pas la contestation, les joueurs qui causent. Moi-même, je ne parle pas beaucoup, là aussi pas assez peut-être. Il est difficile de placer le curseur dans l’échange avec les joueurs et les coachs.
J’ai très peu de souci avec le public. J’aime quand le public est nombreux et bruyant. Comme les joueurs, ça me booste.

Ton meilleur souvenir d’arbitre?
Pas de souvenir précis mais j’aime bien les salles avec du public comme à Rosporden, Concarneau, Plouvorn, Lesneven …

Le match ou compétition que tu aimerais arbitrer ?
J’aime bien arbitrer des joueurs de haut niveau. Je voulais arbitrer cette année Pont de L’Iroise en prénat avec Léo Le Boulaire qui a joué à Cesson Rennes HB. Mon voeu a failli être exaucé puisqu’on a été désigné à Plougastel le 14/03…

Maintenant accompagnes-tu les jeunes arbitres ?
Je n’accompagne pas les jeunes, je ne suis pas très pédagogue …

Si tu est aussi joueur de handball, Quand ? Où ? Quel poste ?
Je joue depuis l’âge de 14 ans en 1984 à Plouvorn. J’y ai joué jusqu’en 1998. On a démarré en seniors en 1986 en honneur départemental jusqu’à monter en excellence régionale. A Quimper depuis 1996, j’ai signé à l’AEG en 1998. Etant gaucher, mon poste est arrière droit.

Est-ce qu’être arbitre t’aide à être meilleur sur le terrain ou c’est plus compliqué ?
Etant arbitre, on essaie d’influencer l’arbitre avec l’expérience. Les joueurs arbitres sont souvent les plus compliqués à arbitrer !

Ton geste préféré ?
La belle passe décisive. Si, en plus, elle est aveugle et dans le dos…

Ton meilleur souvenir en club ou joueur etc.. ?
J’en ai plein mais je garde de très bon souvenirs des déplacements en car avec Plouvorn. Le retour, c’était souvent de la folie que je ne peux pas raconter ici ! Hélas, les contraintes et les coûts font que les déplacements en car sont beaucoup plus réduits maintenant.

Pas de commentaire

Poster un commentaire